20/09/2006

Bénéfice semestriel net du groupe en hausse de 71,6%

Partager sur:

Résumé
Au terme du 1er semestre 2006, le groupe Vaudoise Assurances dégage un bénéfice consolidé après impôts de CHF 22,5 millions, en hausse de 71,6% comparé à l'année précédente. Le chiffre d'affaires global atteint CHF 798,5 millions. Les résultats d'assurances sont largement bénéficiaires. L'assise financière du groupe a été une nouvelle fois renforcée : les capitaux propres s'élèvent à CHF 400,2 millions et les provisions techniques à CHF 6,5 milliards. Grâce aux dividendes servis par ses deux sociétés opérationnelles, la Vaudoise Assurances Holding présente un bénéfice de CHF 10,7 millions soit plus du double qu'une année auparavant.

Lausanne, le 20 septembre 2006

Bénéfice semestriel net du groupe en hausse de 71,6%

Au terme du 1er semestre 2006, le groupe Vaudoise Assurances dégage un bénéfice consolidé après impôts de CHF 22,5 millions, en hausse de 71,6% comparé à l'année précédente. Le chiffre d'affaires global atteint CHF 798,5  millions. Les résultats d'assurances sont largement bénéficiaires. L'assise financière du groupe a été une nouvelle fois renforcée : les capitaux propres s'élèvent à CHF 400,2 millions et les provisions techniques à CHF 6,5 milliards. Grâce aux dividendes servis par ses deux sociétés opérationnelles, la Vaudoise Assurances Holding présente un bénéfice de CHF 10,7 millions soit plus du double qu'une année auparavant.

Rolf Mehr, administrateur délégué et président de la direction générale : «Les résultats semestriels confirment les nouveaux progrès accomplis par le groupe Vaudoise Assurances. L'intégration des portefeuilles patrimoine de «La Suisse», la cession du portefeuille LPP et les mesures visant à améliorer notre rentabilité et notre assise financière portent leurs fruits.»

En raison des opérations de reprise du portefeuille d'assurances de patrimoine de «La Suisse» et de cession du portefeuille de prévoyances professionnelle à Swiss Life réalisées avec effet rétroactif au 1er janvier 2005, la comparaison des résultats d'une année à l'autre n'est pas pertinente en tous points.

Bons résultats en non-vie  

La reprise des portefeuilles d'assurances de patrimoine de «La Suisse» et le dynamisme du réseau de distribution ont permis à la Vaudoise Générale d'augmenter de manière significative le nombre de risques assurés et l'encaissement. Parallèlement, deux indicateurs importants dans le secteur non-vie révèlent une réjouissante amélioration de la rentabilité. La charge de sinistres exprimée par rapport aux primes acquises évolue favorablement pour passer de 72,5% à fin juin 2005 à 70,6%. Le ratio combiné brut s'établit à 99,3% contre 100% à fin juin 2005. Compte tenu de l'apport de CHF 25,5 millions du résultat financier, le résultat technique de l'assurance non-vie s'établit à CHF 16,0 millions, soit 8,1% de plus qu'une année auparavant.

Résultats réjouissants en vie  

Le groupe Vaudoise Assurances se concentre désormais sur la prévoyance individuelle. L'évolution dans ce secteur est particulièrement positive en termes d'encaissement. Sur le marché suisse, les primes sont pratiquement stables à CHF 81,7 millions. A l'étranger, la filiale Valorlife, qui propose principalement des produits d'assurances liés à des placements effectués pour le compte et au risque des souscripteurs, a réalisé un encaissement de CHF 396,6 millions, en très sensible hausse (+49,3%).

La cession du portefeuille LPP à Swiss Life conduit tout naturellement à une baisse des prestations d'assurances et des frais de fonctionnement. Ainsi et malgré une attribution provenant du résultat financier de CHF 5,4 millions de moins par rapport à juin 2005 (CHF 110,1 millions), le résultat technique de l'assurance vie s'élève à CHF 23,8 millions (+98.8%), dont CHF 11,6 millions seront versés sous forme de participation aux excédents aux bénéficiaires de contrats TRENDVALOR arrivés à échéance en juin 2006.

Résultat sur placements

Le rendement des quelque CHF 3 milliards d'actifs sous gestion transférés à Swiss Life avec le portefeuille LPP fait évidemment défaut en 2006. Il a été en grande partie compensé par celui résultant de l'essor des placements effectués par Valorlife pour le compte et au risque de souscripteurs d'assurances vie (CHF 2,0 milliards contre CHF 1,2 milliard à fin juin 2005). Le résultat des placements s'inscrit à CHF 140,3 millions, en recul de CHF 4 millions par rapport à juin 2005. Il a pour l'essentiel été attribué au compte technique des branches non-vie et vie.

L'évolution défavorable des parités de change US dollar et Euro contre le franc suisse est à l'origine de la sensible contraction du résultat du compte financier qui passe de CHF 17,8 millions à CHF 4,2 millions. La quote-part actions s'élève à 5,3% contre 4,6% à fin décembre 2005.

Objectif de diminution des frais généraux

Les frais généraux du groupe augmentent de CHF 10,4 millions pour atteindre CHF 121,7 millions. Cette évolution provient pour l'essentiel des mesures de fidélisation envers la clientèle transférée de «La Suisse» ainsi que de l'engagement de quelque 240 collaborateurs de ladite société. Le taux de frais généraux sur encaissement sera amélioré à moyen terme par plusieurs mesures, notamment une diminution progressive des effectifs moyennant des retraites anticipées et au gré des fluctuations naturelles. En parallèle, le groupe vise le renforcement de la productivité ainsi que la création systématique de valeur ajoutée dans les produits et services. «Les impératifs économiques ne doivent pas l'emporter sur la qualité du service à la clientèle», précise Rolf Mehr.

Assise financière solide

Le bilan s'élève à CHF 7,5 milliards, soit 7,8% de plus qu'au 31 décembre 2005. Il est fortement influencé par l'évolution des placements effectués par Valorlife (Liechtenstein) pour le compte et au risque de souscripteurs d'assurances vie. Les capitaux propres augmentent de CHF 9,8 millions pour atteindre CHF 400,2 millions. La marge de solvabilité de la Vaudoise Générale et de la Vaudoise Vie demeure à un niveau confortable à respectivement 153% et 221% des montants requis.

La Vaudoise Assurances Holding double son bénéfice

La Vaudoise Assurances Holding présente un bénéfice de CHF 10,7 millions contre CHF 5,1 millions il y a un an. C'est le fruit de la capacité bénéficiaire de ses deux principales sociétés opérationnelles actives en Suisse. La Vaudoise Générale a distribué cette année un dividende de CHF 9,0 millions contre CHF 6,0 millions en 2005. La Vaudoise Vie a versé CHF 3,0 millions alors qu'un an auparavant elle avait renoncé à une telle distribution pour renforcer son assise financière.

Perspectives

Les résultats du 1er semestre permettent d'envisager le second semestre avec confiance, sous réserve d'une évolution défavorable des marchés financiers et d'évènements majeurs en termes de sinistralité. Comme annoncé en avril dernier, après avoir réalisé un résultat exceptionnel l'an passé, le groupe table sur un résultat 2006 de bon niveau.

Votre interlocuteur

M. Bernard Grobéty, directeur général adjoint

Tél. dir. 021 618 82 22, bgrobety@vaudoise.ch

Le groupe Vaudoise Assurances

La Vaudoise Assurances est la seule compagnie d’assurances indépendante romande. Elle fait partie des dix plus importants assureurs privés du marché suisse. Fondée en 1895, elle dispose de compétences reconnues dans tous les domaines de l'assurance et de la prévoyance. La clientèle trouve auprès des agences un service de proximité tant en matière de conseil que de règlement des sinistres. Le groupe occupe quelque 1'400 collaborateurs, dont une centaine d’apprentis.

Cautionary statement regarding forward-looking information

This publication contains specific forward-looking statements, e.g. statements including terms like “believe”, “assume”, “expect” or similar expressions. Such forward-looking statements are subject to known and unknown risks, uncertainties and other factors which may result in a substantial divergence between the actual results, financial situation, development or performance of the company and those explicitly or implicitly presumed in these statements. Against the background of these uncertainties readers should not place undue reliance on forward-looking statements. The company assumes no responsibility to update forward-looking statements or to adapt them to future events or developments.