08/12/2020

La Vaudoise bonne élève en matière de compatibilité climatique

Téléchargez l'article (PDF) Ou

Partager sur:

Résumé
Lausanne, le 08.12.2020 – La Vaudoise Assurances publie les résultats de son évaluation de compatibilité climatique, une étude coordonnée par l’Office fédéral de l’environnement et le Secrétariat d’État suisse aux questions financières internationales. Menée auprès de 170 établissements financiers suisses, l’analyse indique que la Vaudoise dispose de portefeuilles alignés aux objectifs de Paris et se distingue parmi ses pairs.

La Vaudoise bonne élève en matière de compatibilité climatique

Lausanne, le 08.12.2020 – La Vaudoise Assurances publie les résultats de son évaluation de compatibilité climatique, une étude coordonnée par l’Office fédéral de l’environnement et le Secrétariat d’État suisse aux questions financières internationales. Menée auprès de 170 établissements financiers suisses, l’analyse indique que la Vaudoise dispose de portefeuilles alignés aux objectifs de Paris et se distingue parmi ses pairs.

La Vaudoise a pris part à l’analyse de compatibilité climatique « Paris Agreement Capital Transition Assessment » (PACTA), développé par 2 Degrees Investing Initiative et conduite en Suisse par l’Office fédéral de l’environnement et le Secrétariat d’État suisse aux questions financières internationales. Plus de 170 institutions financières suisses, banques, compagnies d’assurances et fonds de pension du pays ont participé à l’exercice sur une base volontaire. Les indicateurs d’alignement permettent de mesurer la manière dont les portefeuilles d’investissement de la Vaudoise sont alignés aux objectifs de l’accord de Paris de maintenir les augmentations de la température mondiale à un niveau bien inférieur à 2°C. L’analyse PACTA se concentre sur les secteurs d’activité qui ont le plus recours aux énergies fossiles.

Alignement aux objectifs de Paris

De manière générale, les portefeuilles d’investissement de la Vaudoise sont alignés aux objectifs poursuivis. L’analyse indique que leur positionnement est plus favorable en comparaison des autres acteurs du secteur ayant participé à l’enquête et que les portefeuilles d’actions et d’obligations d’entreprises de la Vaudoise sont peu exposés aux technologies à forte émission de carbone. Ces résultats sont d’autant plus réjouissants que la Vaudoise n’applique formellement des normes ESG pour l’évaluation de ses placements que depuis fin 2019, date à laquelle elle a signé les Principes d’Investissement Responsables des Nations Unies (UNPRI).

L’analyse PACTA examine l’exposition des portefeuilles aux technologies à forte émission de carbone et les met en perspective par rapport aux autres participants du même secteur. Considérant que seul un faible pourcentage de son portefeuille global est investi dans des secteurs ayant une incidence climatique élevée, l’évaluation relève qu’en comparaison à ses pairs, les actions et les obligations d’entreprises de la Vaudoise présentent une très faible exposition aux activités à haute teneur en carbone (cf. graphiques ci-dessous).

Source : Analyse PACTA 2020, Vaudoise Assurances.

Même si des efforts doivent être poursuivis afin de garantir l’atteinte des objectifs de Paris, les résultats obtenus par la Vaudoise à la suite de sa participation à l’enquête PACTA sont encourageants.

Durabilité à la Vaudoise

Assureur aux racines mutualistes et acteur important du marché des assurances suisses, la Vaudoise est sensible depuis longtemps à la thématique de la durabilité et s’engage depuis de nombreuses années en faveur d’initiatives durables, aussi bien à l’interne qu’à l’externe. En font notamment partie :

  • Membre fondateur de la Fondation suisse pour le Climat ;
  • Signataire de l’initiative CEO4Climate ;
  • Signataire des Principes d’Investissement Responsables des Nations Unies (UNPRI) ;
  • La Vaudoise est dotée d’une stratégie de placement durable qui vise à réduire l’impact négatif de ses investissements et à augmenter leur impact positif ;
  • Ses biens immobiliers sont construits et gérés selon des normes environnementales exigeantes afin de réduire les émissions des gaz à effet de serre de son portefeuille immobilier de 10 % d’ici 2025 ;
  • Elle effectue des investissements d’impact avec l’intention de générer, en plus du rendement financier, une incidence sociale et environnementale positive, à l’image notamment de ses investissements dans des fonds d’infrastructure liés à la transition énergétique.

La Vaudoise travaille actuellement à l’élaboration d’un cadre stratégique en matière de durabilité dans l’objectif de publier un premier rapport de durabilité.

Ce communiqué de presse est disponible sur vaudoise.ch.

Pour tout complément d’information

Reto Kuhn, Chief Investment Officer, 021 618 82 49, rkuhn@vaudoise.ch

Carole Morgenthaler, porte-parole, 021 618 82 46, media@vaudoise.ch